Défi créatif école d'été CBH précarité énergétique des étudiants étrangers

De HOPE Étudiant
Aller à : navigation, rechercher
Dessinjog.PNG
Dates21 juin 2021 au 25 juin 2021
Type de projetDéfi Créatif
LieuGrenoble
Composition de l'équipe8 Etudiants
LivrableDocument écrit (en anglais)
OrganismeCBH Graduate School
Master and PHD
Contact

Kissia Ravanel (Enseignant)

Exprimez vous sur ce que vous avez aimé dans cette étude, et sur les conseils que vous donneriez à un groupe d’étudiants qui aurait à traiter ce type de sujet sur la page de discussion

CBH summer school - creative challenge to prevent energy poverty situations for international students

Problématique

Comment prévenir des situations de précarité énergétique chez les étudiants internationaux qui arrivent sur le campus grenoblois pour la première fois ? Comment partager avec eux une conscience autour du confort et de la consommation énergétique, dans le but d’éviter ou remédier à des situations de vulnérabilité ?

Contexte :

Ce sujet a été proposé par la chaire HOPE dans le cadre de l’école d’été organisée en juin 2021 par CBH Graduate School, sur le campus de l’Université Grenoble Alpes.

La chaire HOPE s’intéresse particulièrement au sujet de la précarité énergétique étudiante car : • C’est un phénomène peu exploré à ce jour et angle mort de l’observation, • La précarité étudiante tout court est un sujet inquiétant (mis en lumière et aggravé par la crise Covid) avec des lourdes conséquences sur ce que cela peut engendrer, • Les étudiants sont pour majorité des locataires du parc privé. Or les locataires du parc privé sont des cibles vulnérables à la précarité énergétique et il est particulièrement difficile de trouver des leviers d’action pour remédier aux situations. C’est un champ sur lequel il y a besoin de soutien.

La chaire HOPE a souhaité proposer un sujet sur la précarité énergétique d’étudiants internationaux dans le cadre de l’école d’été CBH car : • Un travail réflexif des étudiants par les étudiants lui semble plein de richesse (les étudiants sont experts de leur génération, peuvent avoir une approche sensible en lien avec leur propre expérience ou celles de leurs pairs, ont accès à leurs pairs via leurs réseaux…). • Le campus grenoblois est un campus intéressant pour explorer des possibilités d’action du fait de son envergure (65 000 étudiant.e.s) et des acteurs locaux existants. • Les étudiants internationaux peuvent par ailleurs être particulièrement vulnérables aux « mauvaises surprises » pouvant conduire à la précarité énergétique (plus difficile de faire un choix de logement à distance, méconnaissance des systèmes d’aides, méconnaissance du système de facturation énergétique français, surprises liées au climat et au coût de la vie, etc). • Les étudiants internationaux peuvent apporter un regard particulièrement enrichissant sur le sujet, par leur expérience de vie dans un pays où ces questions énergétiques peuvent se poser différemment qu’en France, avec des approches et solutions inspirantes. • Les étudiants internationaux bénéficient généralement d’un dispositif d’accompagnement à leur arrivée sur le campus, offrant une première prise possible pour de la prévention sur le sujet de l’énergie.

Méthodologie

Deux groupes de 4 étudiant.e.s internationaux ont travaillé pendant une semaine sur ce défi créatif. Séances de coaching, présentations sur les thématiques de l'énergie, défis de cohésion de groupe. Le tout encadré par les intervenants missionnés par CBH Graduate School.